21/03/2017

Peau sèche, normale, grasse ou mixte : comment connaître mon type de peau ?

Peau sèche, normale, grasse ou mixte : comment connaître mon type de peau ?

Il n’est pas toujours évident d’identifier soi-même son type de peau, d’autant que celui-ci peut changer au fil des ans, au passage de la puberté, à l’âge adulte, tout comme au moment de la ménopause. Si un petit bilan peau s’impose pour vous, voici quelques astuces pour déterminer votre type de peau plus facilement.

 

Les différents types de peau

Bien connaître son type de peau permet de choisir les produits de soin et de cosmétique adaptés. En effet, certaines femmes se trompent encore sur leur type de peau et choisissent des produits qui ne feront qu’accentuer au final les imperfections dont elles voudraient se débarrasser. Ainsi, la peau peut être

normale, grasse, sèche ou mixte. Elle peut également présenter d’autres facteurs typiques, comme être déshydratée, sensible ou mature.

 

Les caractéristiques de chaque type de peau

 

La peau normale

La peau normale n’est pas un mythe. Certaines femmes ne présentent que peu d’imperfections. Leur peau n’est ni grasse ni sèche, et ne nécessite que peu de produits cosmétiques. Confortable, la peau normale présente un aspect mat et un grain de peau régulier et est peu sensible aux agressions extérieures, comme les changements de températures par exemple. Les soins à apporter aux peaux normales visent surtout à prévenir le vieillissement cutané.

 

La peau sèche

Fine, la peau sèche est le résultat d’un manque de sécrétion de sébum. Privée du rôle protecteur du sébum, la peau sèche a tendance à se déshydrater et à être sensible aux agressions extérieures. Cela se traduit par des rougeurs, des tiraillements ou des démangeaisons. La bonne hydratation de la peau grâce

à des soins spécifiques permet de retrouver une peau douce et plus lumineuse.

 

La peau grasse

Du fait d’un excès de production de sébum, les peaux grasses ont un aspect gras et luisant. Elles sont souvent plus sujettes à l’apparition des boutons et points noirs. Les pores dilatés et le grain de peau épais participent de plus au teint terne des peaux grasses. Dès lors, attention à ne pas décaper la peau avec des produits trop astringents, mais utilisez plutôt des lotions sébo-régulatrices et hydratantes.

 

La peau mixte

Les femmes à la peau mixte se retrouvent souvent avec une zone T (front, nez et menton) de type gras, associé à une peau normale à sèche sur le reste du visage. Ce type de peau est le résultat d’une répartition inégale des glandes sébacées. Là encore, pas besoin de décaper les zones grasses. Il est toutefois possible d’appliquer une crème plus riche sur les zones sèches.

 
Déterminer soi-même son type de peau

S’il est recommandé de faire appel à un professionnel (dermatologue ou esthéticienne) pour déterminer avec certitude son type de peau, il est toutefois  possible de s’en faire une bonne idée de façon simple. Sur peau propre, face à un miroir grossissant, vous pouvez déjà commencer par observer votre peau de plus près. Pores dilatés, points noirs, rougeurs, squames, teint lumineux, luisant ou terne, sont de premiers indices. Il est également possible de procéder au test du mouchoir. 20 à 30 minutes après avoir nettoyé votre peau, posez un mouchoir sur le visage, de façon à ce qu’il touche aussi bien les joues que le nez.

 

Appuyez pendant quelques secondes, puis regardez le résultat. Si le mouchoir présente des traces de gras au nez et aux joues, vous avez la peau grasse ; si les traces de gras sont confinées à la zone T, vous avez la peau mixte ; enfin, s’il n’y pas ou peu de traces sur le mouchoir, vous avez la peau normale ou sèche.